Loading
Ciné-recherche, un moteur de recherche spécialisé dans le cinéma.

A la rencontre de Forrester (2000) de Gus Van Sant

Jamal Wallace est un jeune noir vivant dans le Bronx qui ressemble aux garçons de son âge et de sa condition. Il est particulièrement doué pour le basket et ses résultats scolaires sont plutôt moyens. Pourtant un test national montre qu'il a bien plus de capacités qu'il n'y paraît. A la même période, Jamal croise le chemin de William Forrester, un écrivain qui vit replié sur lui-même dont l'unique roman a une renommée internationale...

Gus Van Sant propose un film maîtrisé mais classique. Tous les acteurs jouent avec justesse et le duo Rob Brown-Sean Connery fonctionne à merveille. Le réalisateur aborde avec finesse et tout naturellement l'intérêt suscité par la littérature chez cet adolescent et son épanouissement dans l'écriture. Cette aventure humaine n'est pas sans rappeler son précédent film Will Hunting, où là encore un jeune surdoué apprenait à dépasser sa condition pour aller vers un destin plus épanouissant mais éloigné de son milieu d'origine. Bien que ce discours - qui dit que la condition sociale n'est pas une fin en soi - soit humaniste, sa démonstration aurait pu être plus profonde. On se laisse pourtant conter avec plaisir cette rencontre improbable entre un auteur reclus mais célèbre et un jeune afro-américain aux capacités littéraires hors normes mais encore en devenir. Pour conclure, cette belle histoire d'amitié offre une agréable récréation cinématographique.


Télécharger l'article

Lire La Suite...

Il était une fois dans l'Oued (2004) de Djamel Bensalah

Johnny Leclerc se fait appeler Abdel Bachir, car il est persuadé d'être né de parents algériens et d'avoir été adopté. Le jeune homme vit aux côtés de Yacine un ami qui a grandi avec lui en région parisienne dans la cité Paul Eluard. L'été approche et Yacine est contraint de partir en Algérie avec toute sa famille pendant un mois. Abdel Bachir décide de passer la frontière algérienne clandestinement et à l'insu de la famille Sabri pour retrouver le village de son enfance...

Bien que le scénario ne soit pas vraisemblable, les situations sont cocasses et le personnage de Johnny, joué par l'exceptionnel Julien Courbey, est extravagant à souhait. Du pur délire !!! D'ailleurs, le jeu des acteurs est un point fort du film. On apprécie notamment de retrouver Marilou Berry et de découvrir Sid Ahmed Agoumi qui joue à merveille le père de Yacine. D'autre part, la réalisation est soignée et le travail sur le cadrage et les plans est réellement intéressant. Certes, l'ensemble est gentillet mais le film a le mérite d'aborder le thème de l'origine, de façon décalée et bon enfant. La société algérienne et ses immigrés ne sont pas épargnés. Les travers des uns et des autres sont grossis et caricaturés dans une bonne humeur rafraîchissante et avec une bonne dose d'auto-dérision... Cette bonne petite comédie à la française est vraiment très drôle, mais comme toujours quand il s'agit d'humour les goûts seront partagés.


Télécharger l'article

Lire La Suite...
Message plus récent Message plus ancien Accueil
 

blogger templates | Make Money Online