Loading
Ciné-recherche, un moteur de recherche spécialisé dans le cinéma.

La boutique des pandas (1979-1985) Collectif


Après Malin comme un singe, voici la seconde compilation de courts-métrages chinois réalisés par les Studios d’art de Shanghai éditée par les films du Préau et Arte. Ce nouveau programme est l'occasion de proposer à un très jeune public des récits originaux dotés de qualités artistiques indéniables.


L'écureuil coiffeur (1985) de Pu Jiaxiang : Un écureuil propose ses services de coiffeur aux différents animaux qui se présentent à lui. Malgré des débuts prometteurs, les choses ne vont pas tourner en sa faveur...
L'animation réalisée à base d'encre et de gouache est épurée, les décors sont sommaires donnant une place centrale aux personnages. Avec très peu de dialogues et un sympathique accompagnement musical traditionnel, ce court-métrage est vraiment mignon. Il nous conte une petite aventure sans prétention, qui si on devait y trouver une morale serait : les bonnes intentions ne suffisent pas toujours à satisfaire ceux qui nous entourent.

Le hérisson et la pastèque (1979) de Wang Borong et Qian Jiaxin : Une maman hérisson explique à sa fille les règles à respecter pour ramasser des fruits. Mais la petite refuse le conformisme et décide d'appliquer des méthodes peu orthodoxes pour un hérisson au grand dam de sa mère...
Réalisée avec la technique du découpage articulé, l'animation très colorée est délicate et accompagnée d'une musique traditionnelle. Dans cette histoire simple mais pleine de rebondissements, l'enfant est le personnage le plus avisé, car il n'hésite pas à remettre en question le conformisme "aveugle" et des pratiques ancestrales inadaptées. Chose assez rare pour le noter, la jeunesse est ici représentée de façon positive et porteuse d'innovation !

La boutique des pandas (1979) de Zhou Keqin et Hu Jinqing : Un grand-père Panda et son petit-fils ouvrent une boutique, mais les clients ont tous des demandes très particulières. Les deux pandas vont donc tout faire pour les satisfaire au mieux et au plus vite...
On est ici assez surpris que la technique du découpage articulé ait été utilisée car l'animation est si fluide qu'on penserait plutôt être devant un traditionnel dessin animé à l'aquarelle. Les personnages découpés sont donc peints à l'aquarelle leur donnant un joli aspect vaporeux. L'aventure quant à elle tourne autour du fait que les clients sont rois et que donc tout doit être mis en œuvre pour répondre à leurs désirs, ce qui sera l'occasion de tumultueuses aventures racontées dans un langage simple qui convient parfaitement à des touts-petits.

Télécharger l'article
Télécharger le dossier de presse et le dossier pédagogique réalisés par Les films du Préau

Lire La Suite...

Monster house (2006) de Gil Kenan

D. J., un garçon de 12 ans, surveille son voisin M. Nebbercracker de la fenêtre de sa chambre. Il note ses moindres faits et gestes qui sont pour le moins suspects. En effet, le vieil acariâtre traumatise tous les enfants qui marchent sur sa pelouse et confisque les jouets des imprudents. Une confrontation entre D.J. et le vieil homme, provoque un malaise chez ce dernier qui est emmené à l'hôpital. La maison abandonnée prend alors vie et commence à devenir particulièrement agressive. A quelques jours d'Halloween, il devient urgent pour D.J., "Chamallow" son ami d'enfance et Jenny une nouvelle connaissance, de trouver une solution à ce problème...

Il ne faut pas se fier aux apparences, bien que les personnages soient tout en rondeur, Monster house est bien un film d'épouvante pour enfants. Les trois jeunes héros vont devoir surmonter leur peur et affronter seuls un esprit démoniaque, les adultes ne comprenant rien à rien. Il y a d'ailleurs de quoi avoir peur, car les deux autres personnages principaux, le gardien de la maison et la maison elle-même, sont parés de tous les attributs pour susciter l'effroi. Si on peut reprocher aux autres personnages d'être trop lisses, ces deux-là ont une réelle profondeur et un expressivité sidérante de vérité. Réalisée en motion capture, l'animation est de qualité, bien que globalement ce long-métrage ne soit pas exceptionnel : personnages un peu fades, qualité esthétique discutable... Mais sans être subjugué par le film, il faut tout de même reconnaître qu'il fait date dans l'histoire du cinéma pour la jeunesse. Voici le premier film d'horreur pour enfants qui utilise les codes d'un genre jusque-là réservé aux adultes. Tous les ingrédients y sont : histoire sordide, solitude des héros, méchants, maison hantée par un esprit vengeur ; ainsi qu'un cadrage, une mise en scène, une bande-sonore spécifiques... Cette histoire pour se faire peur initiera les pré-ados en quête de sensations fortes aux codes du genre, comme un rite de passage vers l'âge adulte...

Télécharger l'article
Lire La Suite...

5 contes pour enfants, volume 3 (2004-2007) Collectif



Voici le troisième DVD de la collection 5 contes pour enfants éditée par Mouviz, diffuseur spécialisé dans le court-métrage. Cette nouvelle édition est impeccable, tant dans le choix des films que dans les riches compléments qui sont proposés pour chaque création.



Hugh (2007) de Mathieu Navarro, Sylvain Nouveau, Aurore Turbe et François Pommiez : Dans une hutte, un vieil indien conte à de jeunes enfants les temps anciens où regarder vers le haut était impossible, car le ciel était trop bas...
Alliant modernité (avec une réalisation en 3D impeccable) et tradition (avec une histoire d'indiens), ce film est une petite réussite. L'animation est jolie et maîtrisée, qu'elle soit en 3D, quand on est avec les personnages, ou en 2D, quand on visualise le récit qui nous est conté. De plus, cette petite histoire réellement touchante, donne l'explication selon une croyance indienne de l'origine des étoiles. On aimerait vraiment être au coin du feu avec ces enfants.

La tartine (2004) de Guillaume Colomb et Olivier Derivière : C'est le matin, tous les ingrédients sont là pour organiser au mieux le petit déjeuner, mais le miel et la confiture rivalisent encore pour la tartine du jour...
Voilà un court-métrage des plus intéressants. A partir d'objets de notre quotidien on assiste avec surprise à une aventure matinale des plus originales. L'animation bien que sommaire fonctionne à merveille et cette sympathique petite comédie musicale met du baume au cœur.

Oktapodi (2007) de Julien Bocabeille, François-Xavier Chanioux, Olivier Delabarre, Thierry Marchand, Quentin Marmier et Emud Mokhberi : Un poulpe va user de tous les moyens pour sauver sa dulcinée des mains d'un cuisinier. L'aventure sera des plus tumultueuses...
Ce film de fin d'études de l'école des Gobelins a été sélectionné dans de nombreux festivals et notamment aux oscars en 2009. L'animation est d'une grande maturité et le scénario plein de rebondissements est percutant. En 5 minutes, on assiste stupéfait à un condensé de ce qui se fait de mieux en la matière. Bien que ce court-métrage soit sans parole l'émotion, l'action et l'humour sont au rendez-vous. Vous pouvez aussi retrouver ce court-métrage dans le DVD 3D kids. Un coup de cœur !

Il était une fois la lune (2005) de Magali Boullioud-Tourlan et Florence Fantini : Au clair de lune, un enfant raconte à ses compagnons l'histoire d'une petite luciole différente qui cherche sa place aux côtés des siens...
Ce film, mêlant images réelles et animation en volume, met en scène un enfant exclu d'un groupe qui va finalement y trouver sa place. C'est aussi l'occasion de découvrir une nouvelle histoire sur la naissance de la lune.

Animatou (2007) de Claude Luget, Romeo Andreani, Dominique Delachau Lambert, Claude Barras, Georges Schwizgebel : Un chat poursuit une souris...
Basé sur un scénario des plus simples - l'histoire du chat et de la souris - ce court-métrage est l'occasion de découvrir des techniques d'animations variées. Le montage est impeccable et on assiste interloqué à un résumé de ce qu'est le travail sur l'image animée en passant par le dessin, la peinture, le sable, l'animation en volume et pour finir en 3D. C'est beau et subtil, que demander de plus à un film mené avec tant d'intelligence ? Voilà une occasion à ne pas manquer de discuter avec les enfants de comment sont fabriquées les images et de la question de l'illusion créée par le cinéma. De plus, le film est accompagné d'un making-off très instructif où l'on pénètre l'univers des cinéastes qui ont contribué à la réalisation d'Animatou. Une étape incontournable pour accompagner un jeune spectateur crédule à devenir un cinéphile éclairé... Un coup de cœur !

DVD "5 Contes pour Enfants - Volume 3" - Bande Annonce
envoyé par vicvic91. - Regardez plus de films, séries et bandes annonces.
Lire La Suite...
Message plus récent Message plus ancien Accueil
 

blogger templates | Make Money Online