Loading
Ciné-recherche, un moteur de recherche spécialisé dans le cinéma.

7, 8 ,9 Boniface (2010-2011) Collectif


Après 1, 2, 3 Léon et 4,5,6 Mélie  nous retrouvons pour notre plus grand plaisir Léon, Mélie et leurs amis. Ce nouveau programme des studios Folimage est aussi l'occasion de découvrir deux nouveaux courts métrages tout aussi sympathiques. Pour l'occasion, un site pédagogique a été créé, où l'on peut découvrir un webdocumentaire sur les métiers du film d'animation et l'art de l'enluminure.



L'été de Boniface (2011) de Pierre-Luc Granjon et Antoine Lanciaux
Bonficace, le conteur, a décidé de s'emparer des précieuses pommes d'escampette. Pour arriver à ses fins, il va séduire la reine Héloise, qui se trouve être la mère de Mélie. La jeune fille et ses amis vont essayer de déjouer les plans de Boniface...
Ce troisième volet reste fidèle à la série Léon et Mélie. L'animation est comme à l'accoutumée impeccable et très personnelle. Dans ces décors moyenâgeux, le conte et son conteur gardent une place centrale. Si dans le premier opus, le thème sous-jacent est l'adoption, cette fois-ci c'est celui de la séparation et de la famille recomposée qui est abordé. Les enfants (et les adultes) adorent retrouver ces personnages au caractère bien trempé aux répliques pleine d'humour et d'humeur !

Le Petit garçon et le monstre (2011) de Johannes Weiland et Uwe Heidschötter
Un jour la maman d'Harose se transforme en monstre. La vie au quotidien se complique...
Chose assez rare, ce court métrage aborde la question de la séparation. La métaphore du monstre représente l'état d'esprit dans lequel se trouvent la mère et le père suite à la rupture. Le temps passe et les choses finissent par s'apaiser sous les yeux du petit garçon qui essaie de s'accommoder de la situation. Les enfants ne percevront pas forcément la subtilité du propos, mais trouvent vraiment drôle cette métamorphose et en redemandent. Et si ma maman se transformait en monstre...

Mobile (2010) de Verena Fels
La vie sur un mobile n'est pas aussi paisible qu'il y paraît, surtout quand madame la vache souhaite se rapprocher de mademoiselle souris.
Drôle, loufoque, au rythme endiablé, ce court métrage de sept minutes est époustouflant !

Télécharger l'article
Télécharger le dossier de presse


1 commentaire:

Audrey Paperblog a dit…

Bonjour

Suite à la découverte de votre blog, je me permets de vous contacter car je souhaitais vous faire découvrir le service Focus Cinéma, http://www.focus-cinema.com dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs cinéphiles.
En espérant que le concept de Focus Cinéma vous intéresse, n’hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements.

Audrey
Responsable communication Focus Cinéma
contact@focus-cinema.com

Enregistrer un commentaire

Message plus récent Message plus ancien Accueil
 

blogger templates | Make Money Online